• PP DANZIN

A quoi tu rêves quand tu t'endors ?


Faut bien admettre Quell' merveille quand tu souris A la fenêtre Il y a le pommier qui fleurit Faut reconnaitre Tes parents viennent de naître aussi Ils te caressent Les joues, les mains, c'est osé Que sur les fesses Maman te dépose un baiser Et la tendresse Plein les yeux de papa médusé...

A quoi tu rêves Quand tu t'endors une heure ou deux ? Est ce que s'élèvent Dans les songes tes jolis yeux ? A quoi tu penses ? Le vent fait bruisser le cerfeuil. Le monde est dense, Dans ce monde danse les feuilles...

Tu fais renaitre Sur les visages abimés Tout Petit être Un feu de bonheur, arrimé A la fenêtre Je les vois se rallumer Les voix rechantent Leurs éternelles mélodies Les bienveillantes Les comptines du mercredi Celles qui hantent La vieille enfante toute étourdie

Dors bien fillette Ton berceau est comme un bateau La goelette Qui vogue la nuit sur les flots Et tes layettes Sont les habits des matelots Dors bien Petite Alors tout ira pour le mieux Car tes pépites En feront un jour des envieux Et pour la suite Tu sauras vite... Je serai vieux...

A quoi tu rêves Quand tu t'endors une heure ou deux ? Est ce que s'élèvent Dans les songes tes jolis yeux ? A quoi tu penses ? Le vent fait bruisser le cerfeuil. Le monde est dense, Dans ce monde danse les feuilles...


© 2016 par Cie Le Buste. avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now