• PP DANZIN

Utopie


Dans mon monde inventé où il y a deux lunes Il y a deux soleils qui éclipsent les nuits L'une est un beau croissant et l'autre l'opportune Prend la forme qu'elle veut comm' pour chasser l'ennui Dans ce monde rêvé, il n'y a pas d'abbaye C'est sans doute pourquoi j'en ai fait mon pays

Mon pays c'est la lande et les collines au loin Par-delà l'horizon, les brumes de l'aurore Il n'y a pas de frontières, les homm's sont des bédouins Et l'on sent la lavande, l'encens de mandragore Mais l'on paye en sourires le prix de nos loyers Dans ce pays rêvé, j'ai construit mon foyer

Mon foyer est un feu où viennent se chauffer Des amis inconnus, des animaux blessés On les entend chanter, rire et philosopher Parfois des amoureux viennent s'y enlacer Alors dans ce foyer, dans ma petite coque Pour rêver éveillé, j'y ai fait mon paddock

Mon paddock est pourtant bien trop froid, bien trop seul Pour y faire des nuits, des siestes crapuleuses Le sommeil est en or quand le drap fait linceul Alors je sors dehors scruter les Nébuleuses Je sais que quand viendra l'instant du Grand Respect Mon plumard servira pour y dormir en paix

Dans mon monde inventé où il y a deux lunes Il y a deux soleils qui éclipsent les nuits L'une est un beau croissant et l'autre l'opportune Prend la forme qu'elle veut et s'appelle Utopie

Utopie, chanson en cours PP Danzin


© 2016 par Cie Le Buste. avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now