• PP Danzin

Chanteur Engagé, comme quoi...


Le 18 avril 2017

- Pépé, c'est quoi les élections qu'ils disent à la télé ?

- Ecoute bien ma petite fille. Voila, un jour, dans un monde pas très lointain du tout, on a demandé à tous les chevaux du pays de voter afin d'élire le Roi des animaux... Il y avait onze participants au départ, mais après quelques semaines, seulement quatre d'entre-eux semblaient pouvoir gagner la couronne : Il y avait un Ours voleur et très gourmand, une Hyène qui salivait très fort, un jeune Loup aux dents longues et un vieux Taureau bougon, mais courageux...

Alors les chevaux se sont mis à écouter les promesses des quatre favoris, à lire ce qu'ils voulaient faire du monde des chevaux quand ils seraient élus... Et donc, tous les chevaux se sont mis à hennir entre eux, ils n'étaient pas d'accord, ils hésitaient...

- Non ! Pas l'ours ! D'accord, il mange du miel et des fruits, mais c'est un voleur et puis quand il a bien faim, il attaque les chevaux !! On le sait tous ! disait l'un. - Pourquoi pas la hyène ? Elle n'est pas si terrible... Elle ne dévore que les chevaux blessés d'ailleurs !! disait l'autre. - Au fond, je ne trouve pas que le jeune loup ait l'air si méchant que ça ! Il ressemble même un peu au chien du troupeau ! Vous ne trouvez pas ? avait dit un troisième. - Surtout pas le Taureau ! Il meugle trop, il mange notre herbe et j'en connais même un qui a blessé un cheval dans l’arène ! C'était sanglant ! avait dit encore un autre.

La petite fille écoutait, concentrée sur ce conte bien étrange, puis contre toute attente, elle s'écria enjouée : - Et les chevaux, finalement, ils ont choisi quel Roi ? Le vieil homme répondit : - Bah ! Je ne sais pas, ma petiote, les chevaux hésitent encore pour le moment... Je ne pourrais pas te dire le résultat avant dimanche prochain. L'élection n'a pas encore eu lieu !

- C'est bizarre ton histoire pépé, rétorque la môme. Ils savent pas qui choisir ? Pourtant, s'ils choisissent l'ours gourmand, la hyène qui salive ou le jeune loup, ils vont se faire manger ! Alors que le taureau, lui, il mange pas de cheval !

- (rires du pépé) Je sais bien ma chérie... Te voilà déjà devenue une petite pouliche insoumise... Et faut pas manger du cheval, t'as raison, c'est pas bien ! - Dis pépé, tu me raconteras la suite dimanche prochain ? - Peut être, on verra bien... Allez viens maintenant, on va boire un peu d'eau à La Fontaine...

Dialogue en FABLE INSOUMISE pour les enfants et amoureux des chevaux...

Le 22 avril 2017

Salut les potos désabusés! Demain, c'est le premier tour et la face du bouc me propose de partager un souvenir ! C'est pas génial ça ! Eh bien, ce sera un souvenir de 2002 ! Un souvenir de l'époque où le PS était encore un petit peu de gauche. Et je me souviens donc qu'il aura manqué 2 voix par bureau de vote à Jospin pour se qualifier au second tour. C'est vrai que ce fut également la première fois que l'extrême droite fit son entrée à ce même niveau, de ce qu'on appelât dès-lors, le second tour des pestilentielles ! Je me souviens encore de la tête du fasciste borgne qui s'affichait sur l'écran de la télévision de mes 26 printemps et du président sortant Chirac (qu'on appelait en souriant « super-menteur ») qui pavoisait. Il fut réélu d'ailleurs fort logiquement par les voix de beaucoup d'électeurs antiracistes réunis dans un front républicain de circonstance, avec un score de dictateur. Cette fois ci, ces deux petites voix par bureau pourraient manquer à la France Insoumise pour avoir une chance de changer les règles du jeu… Alors, puisque facebook me proposait de partager un souvenir, j'ai choisi celui là...

Nostalgie dégueulasse passée, revenons à nos bergers !! En ce jour ensoleillé d'avril 2017, dans cette bonne vieille métropole franchouillarde, l'ambiance est toujours aussi détestable, et les derniers attentats n'ont rien arrangés… C'est lamentable d'assister à un tel ramassis de vomis ! Nous sommes à la veille de l’ « éjection » présidentielle et bien évidemment, avec de tels candidats (corrompus, en conflits d'intérêts permanents, immunisés, menteurs, voleurs, rageurs, opportunistes et hypocrites) comment pourraient-ils en être autrement ? La campagne des Insoumis a sans aucun doute permis d'éviter le plus grand vide d'idées et d'absence de programme depuis fort longtemps… D'autant plus que malgré leurs recherches incessantes, les pouvoirs en place et médias à charge, n'ont trouvé à l’encontre de JLM aucun délit mandaté, et ce, pourtant, en plus de quarante années de “tentations” aux facilités égoïstes du pouvoir (contrairement aux autres favoris de l'élection)...

J’en remets une couche finale, quand je pense au bellâtre Macron de Rothschild et à sa montagne de conflits d’intérêts, en seulement quelques années de mandat ! Avec ce même système constitutionnel, il battra le gnome Sarko sans problème, celui-là ! Rien à dire, c'est vraiment un premier de la Caste !!

Il suffit aussi d'ouvrir les yeux encore une fois sur le sinistre délinquant Fillon et son programme réactionnaire d'extrême violence pour la petite France. Celui qui promet de rembourser ce qu'il doit, si nous lui donnons nos codes de carte bleue ! Non mais ! Pour qui il se prend le nanti !! Il a vraiment peur de rien ! Vaurien au col blanc !

Quant à la fille du borgne, celle qui bave toujours sa haine sur les étrangers, elle semble toujours en ressentir un orgasme patriotique. Je suis persuadé qu'en reparler encore et encore, ne servirait plus « aryen »... En tout cas, à la veille des élections, ses partisans sont indécrottables, assoiffés de colère et de revanche cocardières et chauvines...

Alors, oui bien-sur il y a les Communistes de LO ou les camarades du NPA… Ils pourraient changer la donne dans un premier tour aussi serré… Je comprends aussi leurs positions partisanes... Mais je me permets de souffler quand même à leurs électeurs pragmatiques, qu'il sera évidemment beaucoup plus aisé et tellement moins oppressant de discuter, de négocier, de manifester avec la France Insoumise, qu'avec les 3 autres France qui frappent si fort dans la gueule de celle d'en bas ! Olivier Besancenot le reconnaissait cette semaine par ailleurs…

Hamon, l' apparatchik de la Rose, c'est une autre histoire... On ne l'a jamais bien compris ce fauve là, mais dorénavant on ne le comprend plus du tout... Il demandait le retrait de Mélenchon pour prendre la main à gauche et imposer son programme d' éco-mesurettes et de compromis sociaux... Maintenant qu'il est largué ( d'abord trahi par les ténors de son propre camp, ensuite délaissé par ses électeurs, enfin par ceux qui ne lui sont pas fidèlement abrutis ), l'inverse lui semble aujourd'hui impossible !!! Voilà bien un homme de conviction unilatérale ! Triste.

Aucun n'a compris que Mélenchon n'était pas le candidat d'un parti (ou plutôt, ils ont tous fait mine de ne pas le comprendre, afin d'être bien certain d'enfermer le débat dans la bonne vieille logique du président monarque, dont ils rêvent tous de revêtir l'habit, bien trop grand pour eux). Il est le porte parole lucide d'un mouvement, celui de la France Insoumise et par ce fait, le cheval de Troyes qui permettrait à ces idées novatrices, égalitaires, pacifistes et écologiques de pénétrer ce monde imperméable du pouvoir exécutif français...

Finalement il ne reste plus qu'à parler au bon sens des gens qui n'iront sans doute pas voter demain… Ceux qui, dégoûtés indéniablement de cette putréfaction politique, préféreront s'abstenir encore une fois, et laisser le pouvoir à ceux qui les materont et les soumettront à leur vision du monde impitoyable... Les pacifistes, les adeptes du vote blanc reconnu ou de l’égalité homme / femme dans les salaires, ceux qui ne supportent plus cette corruption dirigeante, qui veulent plus de justice sociale, une augmentation du pouvoir d'achat et des salaires, les soins médicaux gratuits pour tous, sortir du nucléaire et passer à l'agriculture bio, respecter les animaux en tant qu'êtres sensibles, ceux qui aimeraient changer le rapport de force en Europe, quitter l'OTAN et les logiques guerrières, quels qu'ils soient, et ceux qui veulent travailler dans les secteurs novateurs de l'énergie propre, devraient tous se retrouver dans ce programme ... Ne soyez pas bornés et enfermés dans le mutisme civique ! Il vaut voter cette fois. Il n'y a vraiment pas photo!

Et ce projet exigeant, n'est pourtant qu'un début , il porte les nouvelles bases plus saines et bien concrètes pour une 6ème République naissante, celle du XXI ème siècle, et elle évoluera et elle bonifiera encore avec le temps et les générations futures… Je pourrais aussi parler de l'espoir mondial qu'impliquerait l'élection de FI... Mais ça vous le savez bien, vous l'imaginez bien, vous le sentez bien !

Allez les potos désabusés, je vous le redis, c'est demain ou jamais !

BANZAI !!

Le 24 Avril 2017

Grosse gueule de bois de lendemain désabusé... J'en suis navré, désolé, découragé. Je reviendrai sans doute un plus tard pour communiquer ici, un peu mieux, à propos de cette élection, puisque par insoumission, je m'y suis quelque peu impliqué... Mais là, pour le moment, je n'en ai ni la volonté, ni le désir... J'ai mal à l'idéal, vous savez, ce truc romantique qui vous raccroche à l'humanité et qui se trouve quelque part entre le cœur et l'âme ! Je n'ai pas envie de m'exprimer plus longuement pour le moment...Je vous laisse avec les mots et la voix du regretté Mathieu Côte, c'est encore lui qui en parlait le mieux ! Allez courage les zaminches...

"(...) On a le monde à notre botte, 6 milliards de péquins moyens Qui baissent docilement leur culotte, et qui nous bouffent dans la main Qu'est-ce qu'ils sont cons ces pauvres, qu'est-ce qu'ils sont cons.. Au service de nos portefeuilles, sous les prétextes les plus grossiers Ils se font démonter la gueule, partout où il reste à piller Qu'est-ce qu'ils sont cons ces pauvres, qu'est-ce qu'ils sont cons..(...)"

M. Côte

Le 26 avril 2017

Quelle cacophonie les zamis !

C'est l'heure de l'examen de conscience, il semblerait… Alors, comme je me suis engagé plus directement et plus particulièrement sur cette élection, je ne vais pas me défiler… Je vais donc tacher de raisonner pour finalement faire un choix civique qui soit en adéquation avec mes valeurs…

En premier lieu, si je le peux, je vais tenter de bannir ce genre de questions qui sont des erreurs littéraires, et qui ne méritent pas de réponses, tant elles sont absurdes... Vous savez ce genre de questions là : Êtes-vous contre l'un ou plus contre l'autre ? Choisissez-vous le pire ou préférerez-vous le moins pire ? Le très laid ou la très moche ? Enfin, ce genre de question, dont il est extrêmement difficile de répondre, sans avoir le haut-le-cœur ou sans avoir de remords quelques secondes après avoir fait ce choix cornélien inversé…

Je me suis dit que la réponse viendrait d'elle même, et j'ai donc décidé de passer une journée comme les autres, en allant au village faire quelques courses... D'abord, je suis passé chez le boucher. En entrant dans sa boutique, il m'interpelle, comme souvent quand il a une promotion, et il me demande en souriant : Allons, mon bon monsieur, emballé c'est pesé ! Des pieds de porc faisandés ou de la cervelle de mouton du mois dernier ? - Heu… Comment dire… La nausée matinale est revenue instantanément et je suis parti en courant…

En quittant la boucherie, j'ai bien failli être percuté par la quatre-ailes blanche de mon voisin, un paysan très sympathique au demeurant, qui survit tant bien que mal, grâce à la vente directe de ses légumes et de ses œufs. Il s'est arrêté, heureusement à temps, pour moi et pour sa quatre ailes (dont la carrosserie tient encore debout grâce aux autocollants de la Confédération paysanne ! ). Il est sorti de sa voiture en m'engueulant ( ça, c'est chaque fois pareil avec lui, il faut qu'il gueule… Mais je vous assure, c'est un bougon gentil et très bon vivant...), et là, sur le trottoir, il me raconte agacé, qu'il s'est fait bouffer plusieurs poules blanches de son poulailler… Il était sur les nerfs évidemment ! Comprenez-le, vous aussi ! Par contre, étrangement, il était bien incapable de se décider entre le renard ou la martre, pour désigner le coupable du massacre. Il s'était passé à peine deux, trois minutes, que déjà une autre voiture klaxonnait derrière la quatre-ailes. Il est donc reparti en vociférant de plus belle sur l'automobiliste pressé !

Voilà qui ne faisait pas tellement avancer le schmilblick de mon dilemme… Je suis donc allé au bar-tabac-épicerie, juste à côté, histoire de me requinquer. Il était pas loin d'11H30… Le patron me connaît bien. Je n'étais pas encore installé au comptoir qu'il me proposait de me servir un p'tit jaune ou un ballon de côte... Il a dû voir ma tête des mauvais jours car il a aussitôt ajouté, en riant que tout ça allait à la même cirrhose ! Je lui ai donc simplement acheté un paquet de gitanes blanches, et je suis parti rendre visite à ma meilleure amie, qui est toujours de bon conseil…

Son fils jouait dans le jardin… Je le regardais en souriant et en lui enviant l'insouciance de son âge… Sept ans ! L'âge où les dilemmes n'existent pas encore... Alors, j'ai eu un flash, comme un éclair blanc et j'ai pensé que si vraiment la vérité sortait de la bouche des enfants, je devrais enfin avoir une réponse à ce fameux dilemme… J'ai profité qu'il vienne me dire bonjour pour le questionner : « Si tu n'aimais pas le chocolat noir et que je te proposais de choisir entre une barre de chocolat noir aux noisettes et une barre de chocolat noir aux amandes… Tu choisirais laquelle ? » Le gamin me snoba et repartit jouer en criant : « Aucun… C'est pas bon le chocolat noir ! »... Mouais… Il m'avait juste dit la vérité… Sa vérité d'enfant... Mon amie n'étant pas chez elle, je suis rentré à la maison.

Là, j'ai retrouvé la cacophonie du web, de la télé et de la radio et je me suis remis à mon examen de conscience… Alors que choisir… Comment choisir ? Celle qui sent le plus mauvais ou celui qui schlingue à plein nez? Tu parles d'un choix ! La strychnine ou le cyanure? Le venin du cobra ou celui du crotale, celui de la tarentule ou celui de la veuve noire ? La peste ou le choléra ? Grrr... Tout s'embrouillait dans ma tête… Quand tout à coup j'ai eu une idée...

J'ai téléphoné à ma meilleure amie, à mon voisin et je les ai invités à dîner le soir même… Je suis repassé rapidement chez le boucher et je lui ai acheté trois blancs de poulet. Ensuite j'ai filé au bar épicerie, j'ai bu un blanc, il était bon, j'ai d'ailleurs acheté une bouteille pour le repas… J'ai cuisiné tout ça aux petits oignons blancs, avec du riz blanc et une ratatouille maison… Ça sentait bon ! Mon voisin paysan est arrivé en premier et m'a expliqué que le renard et la martre étaient blancs comme neige dans son histoire de poules volées, car le coupable était en fait le chien blanc du bûcheron qui était revenu à la charge dans l'après-midi et qu'il avait dû tirer des balles à blanc pour le faire fuir… Mon amie lui succéda avec son fils, toujours aussi enjoué. Elle avait préparé pour le dessert un gâteau au chocolat. Le gamin sautait partout en chantonnant : Celui là, il est pas au chocolat noir ! Nananère ! C'est mon préféré ! Nananère ! Avec maman, on a mis plein de chocolat blanc ! Nananère ! On a beaucoup ri tous les quatre, on n'a même pas parlé des élections… On a bu, on a mangé, on a chanté, on a dansé et on a même pensé à s'embrasser (c'est pour la chanson)…

Quand ils sont rentrés chez eux, il faisait frais et la Lune veillait… Je me suis connecté sur le réseau social… Et comme j'avais reçu des messages privés me demandant ce que j'allais finalement choisir dans ce dilemme électoral, j'ai répondu : Blanc... Oui blanc ! Je voterai blanc…

Le lendemain, je me suis réveillé ravigoté… Je m'étais bien reposé… C'en était fini des dernières nuits blanches… J'avais choisi.

Le 30 avril 2017

Soubrebost, c'est le nom porté par ce petit village creusois. Ne ressemble t'il pas (sans le son) à un joli bourg où il pourrait vraiment faire bon vivre ? Savez vous d'ailleurs que la commune a vu naître le grand Martin Nadaud ? Vous savez, Nadaud, c'est cet immense républicain, convaincu aux idées modernes et sociales, cet ancien maçon creusois qui se définissait comme un "migrant de l'intérieur" et qui est devenu par la suite le père du bâtiment français. Nadaud est reconnu par l'Histoire pour être un formidable bâtisseur progressiste et précurseur même de l'idée de Gauche ... Eh bien, les zamis, Soubrebost, c'est aussi la commune où je vis, où plutôt dont je dépends depuis bientôt trois ans (car je loue une fermette dans un hameau qui lui est attaché dont je suis par ailleurs, le dernier habitant.). Soubrebost, c'est ce qu'ont appelé les technocrates : "Un désert rural". Dans le bourg, la vie s'est arrêtée. Progressivement... La poste a fini par fermer sans même laisser un petit distributeur bancaire et je n'ai jamais vu le moindre transport en communs desservir le village... Evidemment, le boulanger, l'épicier, le boucher, le pharmacien sont partis aussi depuis longtemps... L'école, ça fait un bail qu'elle est fermée... Plus de médecin et plus de curé... Y a même plus un bistrot pour y lire le journal, c'est vous dire s'il n'y a plus rien ! La connexion internet ou les ondes GSM y sont extrêmement limitées, et pour vous dire la vérité, même la radio, on la capte mal ! Alors, pour espérer une ouverture au monde, il ne reste guère que la télévision... Moi, j'ai la chance que mon hameau soit plus proche du village voisin... Je capte le net par la 4 G. et j'ai jeté ma télé depuis une quinzaine d'années... Mais je devine bien que je dois faire office d'exception, comparé à la majorité des habitants... Evidemment, à Soubrebost, on n'est pas moins humain qu'ailleurs et on a ce besoin viscéral de prendre des nouvelles du monde, de connaitre les informations, de savoir comment vit la France au dehors de ce microcosme... Comme tout le monde... Sauf qu'ici, on n'a plus le choix. Alors comme c'est facile, on allume la télé et on réagit face à l'horreur, à la violence et à la peur que celle-ci nous exhibe quotidiennement... Et puis un jour on vote, alors ça se voit... Et ce jour là, c'est à notre tour de passer à la télé pour un sinistre record de pourcentage de voix racistes ! Connecté de mon hameau de résistance, pour ne pas en pleurer, je vous joins cette triste vidéo, mais accompagnée de ce petit argumentaire... Bienvenue dans les sombres bois de Soubrebost...

Le 15 mai 2017.

Edouard Philippe dit Edouard 2 (en hommage à Balladur)... Voilà, notre nouveau premier sinistre ! C'est celui qui a voté contre les lois sur la transparence de la vie politique, contre le compte pénibilité, contre le tiers payant, contre la loi sur la transition énergétique, contre les textes sur l'égalité homme/femme... Parfait ! La droite prend la tête du gouvernement, le PS a été majoritairement absorbé lui aussi... Le FN a déserté complètement et semble au bord de l'implosion (c'est pas la pire nouvelle ! ). Il ne reste donc, plus qu'une seule vraie force de construction, une seule vraie énergie organisée qui puisse contester et s'opposer dans les urnes au pouvoir en place... Et pourquoi pas, devenir la dernière cohabitation de la cinquième république ! Vous avez une idée de laquelle ?

Le 09 juin 2017.

Salut les gens de la Face ! Pour faire vite... Ça vous dirait une augmentation du SMIC immédiate de 150 euros par mois ? Une 6ème semaine de congés payés ? La retraite à 60 ans ou les 35 heures ? 100% des soins médicaux (même dentaires, auditifs et optiques) ? N'hésitez plus !! Votez pour votre candidat de la France Insoumise ce dimanche, c'est aussi ça le programme en commun !!! Faites comme nos anciens de 1936, n'hésitez pas !! Votez pour le changement, pour le progrès social !! Avec les résultats des présidentielles qu'on connait, il est encore possible de remporter les élections législatives et de changer enfin la donne !! 150 balles de plus par mois dès juillet, c'est pas mal non ? Ne crachez pas dessus et faites confiance aux 133 économistes du monde entier qui ont étudié le programme économique et qui l'estiment réellement réalisable et nécessaire pour la France ! Moi aussi, j'y crois !

Mitigé au soir des élections législatives, entre la défaite de Laurence Pache pour la FI Creuse et la qualification au second tour de Danielle Soury (sur la photo) dans la 1ere circonscription de la Haute Vienne, deux candidates que j'ai soutenu en chansons... Alors, entre de la tristesse et de l'espoir, me voilà reparti un peu plus longtemps à y croire... Jusqu'au second tour disons !! Et puis pour la suite on verra bien... Il y a encore des dizaines de circonscriptions où c'est encore possible non ?

Danielle Soury, Pierre Paul Danzin, Rémy Cholat, Alex Danzin... concert des Insoumis à Commune d'Eymoutiers / France Insoumise, 1ère Circonscription Haute-Vienne


0 vue

© 2016 par Cie Le Buste. avec Wix.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now